Lycée des mauges à beaupréau (49) Epicuria Architectes Epicuria Architectes Gymnase jesse owens, champigny-sur-marne (94) Epicuria Architectes Epicuria Architectes Collège jean lolive à pantin Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Passerelle sur le canal de l'0urcq aux pavillons sous bois Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes

Restructuration et Extension du Lycée Nicolas-Joseph Cugnot à Neuilly sur Marne(93)

Réalisationprojet en cours Surface11351 M2 Coût29,5 millions d'Euros
Très performant Performant Basique
Éco Construction c1 Site c2 Produits c3 Chantier
Éco Gestion c4 Énergie c5 Eau c6 Déchets c7 Entretien
Confort c8 Thermique c9 Acoustique c10 Visuel c11 Olfactif
Santé c12 Espaces c13 Air c14 Eau

Fiche info

Profil Hqe
Restructuration et Extension du Lycée Nicolas-Joseph Cugnot à Neuilly sur Marne(93)
Restructuration et Extension du Lycée Nicolas-Joseph Cugnot à Neuilly sur Marne(93)
Restructuration et Extension du Lycée Nicolas-Joseph Cugnot à Neuilly sur Marne(93)
Restructuration et Extension du Lycée Nicolas-Joseph Cugnot à Neuilly sur Marne(93)

Maîtrise d'ouvrageRégion Ile de France

ArchitectesEpicuria architectes

Bureaux d'étudesCET

EntrepriseProjet en phase etude

Profil environnementalProjet HQE

En 1976, le Lycée Nicolas Joseph Cugnot proposait essentiellement un enseignement professionnel. A partir de 2002, il devient polyvalent et développe une offre de formation générale sans renier sa vocation première tournée vers les métiers de l’automobile.
Aujourd’hui, il s’agit d’augmenter la polyvalence et les capacités de l’établissement pour répondre à des besoins démographiques. Toutefois le bâtiment garde bien ancrée sa spécificité à travers sa filière professionnelle. Les métiers de l’automobile s’inscrivent dans un secteur en pleine évolution. Aujourd’hui une voiture grand public renferme plus de lignes de code qu’un Airbus de première génération. Les logiciels de conception et de maintenance utilisés dans l’automobile sont aujourd’hui les mêmes que ceux employés dans l’aéronautique de pointe. La requalification de l’image du lycée Nicolas Joseph Cugnot passe par la construction d’un bâtiment offrant les moyens de garantir aux élèves des parcours d’excellence tant dans la filières professionnelles, du CAP aux BTS, voire aux licences professionnelles et aux diplômes d’ingénieurs que dans les filières généralistes. C’est dans cette perspective que nous avons imaginé notre projet.

Le parti architectural

Notre volonté a été d’unifier l’ensemble des bâtiments par la volumétrie, le choix des matériaux et le fonctionnement général.
Le premier objectif a été de se protéger d’un environnement présentant des nuisances sonores et visuelles. D’où l’idée de réorganiser les bâtiments autour d’un espace central protecteur. L’extension est implantée dans le prolongement du bâtiment existant, autour d’une cour de récréation centrale sur laquelle viennent se liaisonner les ateliers professionnels. Ce vaste espace intérieur forme l’espace de référence du lycée. Une galerie périphérique permet d’accéder en tous points du lycée, à l’abri des intempéries.
Le terrain présente une déclivité importante. Les bâtiments neufs et les ateliers s’organisent sur deux plateaux aux altimétries différentes. Cette différence est absorbée au niveau de l’espace intérieur, à l’interface de la cour de récréation et du plateau sportif. Des gradins, de larges emmarchements et une rampe relient la cour à l’espace sportif.
La conservation du bâtiment A existant nous a permis de proposer des toitures plates végétalisées tout en respectant le PLU qui exigeait des toitures à pente. Cette disposition permettait également de respecter les objectifs environnementaux en augmentant les surfaces de rétention grâce à ces toitures.
Enfin l’un des objectifs était également d’inscrire l’ensemble des bâtiments dans un écrin végétal. C’est pour cette raison que le projet prévoit un parking en sous-sol pour végétaliser le plus possible les espaces extérieurs du lycée.
Le dernier objectif et non des moindre était d’offrir depuis l’espace public un bâtiment clairement identifié comme un repère urbain majeur. L’entrée de l’établissement est fortement marquée sur le boulevard Louis Armand et la volumétrie du CDI marque un signal bien visible depuis la rue Louis Vanini.
Le bâtiment restructuré et l’extension sont unifiés dans une même enveloppe architecturale. Les façades sont composées de lames en aluminium blanc posées sur un socle de béton blanc. Ces lames rythment les façades par des profondeurs et des espacements différents.

Le phasage

Nous avons prévu un phasage simple en 3 phases. Les locaux préfabriqués existants sont conservés pendant toute la durée des travaux (hormis la loge).
Afin de garantir une continuité de fonctionnement optimale de l’établissement, le phasage commence par la construction des logements de fonction dans le sud de la parcelle dans l’espace libre laissé par l’aire de manœuvre des véhicules.
Après la démolition des logements existants, l’extension est réalisée et permet d’accueillir les grandes fonctions du lycée (locaux de la restauration, de l’administration, des enseignants, du CDI, les locaux de science et des arts plastiques).
Le bâtiment A est restructuré dans la dernière phase et accueille essentiellement les salles d’enseignement général et les locaux des élèves.


Les objectifs environnementaux

L’implantation des bâtiments offre une protection contre un environnement immédiat présentant des nuisances. Le lycée s’organise autour d’une cour protectrice mais vaste et agrémentée d’espaces paysagés. Cette cour est orientée au sud et bénéficie d’un bon ensoleillement tout au long de la journée.
Nous avons créé le plus d’espaces verts possibles afin d’offrir une meilleure perméabilité du site. La végétalisation des toitures et la création des noues participent à cette amélioration.
L’enveloppe thermique du bâtiment restructuré sera identique à celle du bâtiment neuf et permet d’atteindre les objectifs thermiques du programme. Enfin la recherche permanente de la lumière naturelle donne aux élèves et aux enseignants une qualité de vie et un confort d’usage essentiels.