Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes

Construction du lycée polyvalent de Mamoudzou à Mayotte (976)

RéalisationProjet en cours Surface15 355 M2 Coût38,8 M€
Très performant Performant Basique
Éco Construction c1 Site c2 Produits c3 Chantier
Éco Gestion c4 Énergie c5 Eau c6 Déchets c7 Entretien
Confort c8 Thermique c9 Acoustique c10 Visuel c11 Olfactif
Santé c12 Espaces c13 Air c14 Eau

Fiche info
Vidéos
Profil Hqe
Construction du lycée polyvalent de Mamoudzou à Mayotte (976)
Construction du lycée polyvalent de Mamoudzou à Mayotte (976)
Construction du lycée polyvalent de Mamoudzou à Mayotte (976)
Construction du lycée polyvalent de Mamoudzou à Mayotte (976)
Construction du lycée polyvalent de Mamoudzou à Mayotte (976)
Vidéo 1

Maîtrise d'ouvrage Ministère de l'Education Nationale - Vice rectorat de Mayotte

ArchitectesEPICURIA ARCHITECTES / AMA Mayotte architecte associé / JNC paysagiste

Bureaux d'étudesEGIS / Elioth / Vessiere / Sigma / BEGC

Une identité forte en résonnance avec la nature

La qualité du site retenu pour cette opération nous a fortement inspirés. Nous nous sommes attachés à imaginer des bâtiments qui se fondent dans la nature et qui s’appuient intimement sur une terre et un patrimoine végétal exceptionnels. Les bâtiments sont implantés en bandes, le long des courbes de niveau, en respectant la typologie du terrain et les arbres remarquables. Nous avons préservé les cheminements naturels existants ainsi que les ravines qui passent entre ou sous les bâtiments en fonction des niveaux. L’implantation des bâtiments ne contrarie pas les exigences naturelles du terrain.

Depuis le versant opposé de la vallée, les riverains auront en perspective des bâtiments de faible hauteur posés sur les courbes de niveau et insérés dans une végétation abondante. Depuis la route de Kwalé, les passants profiteront d’un bâtiment linéaire rythmé par de nombreuses ouvertures cadrées sur les espaces paysagés du lycée. Une harmonie de bois, de briques de terre crue et de fines couvertures de métal achèvent d’inscrire avec légèreté les bâtiments dans leur environnement.

Tout en valorisant le territoire par sa volumétrie, sa modénature et le choix des matériaux, le lycée s’affirme comme un repère symbolique majeur, vecteur de la connaissance pour tous.

Une implantation fonctionnelle des bâtiments

Le long des courbes topologiques, les bâtiments se déroulent de façon linéaire sur trois plateaux successifs. Ces bâtiments sont liaisonnés par de nombreuses passerelles qui mettent en relation les locaux d’enseignement organisés en pôles fonctionnels cohérents. Sur le plateau intermédiaire, une grande cour centrale est conçue sur deux niveaux. De nombreux aménagements sont prévus dans ces espaces récréatifs qui incitent fortement les élèves à rejoindre rapidement les cours de récréations.

Ce dispositif permet ainsi de gérer efficacement les flux aux heures stratégiques et de limiter fortement le stationnement des élèves dans les coursives. Il permet également d’assurer une accessibilité totale aux personnes à mobilité réduite malgré les contraintes d’un terrain présentant une forte déclivité. Le choix d’organiser les bâtiments selon les courbes du terrain ont permis des aménagements garantissant l’accessibilité en tous points des bâtiments

Un bâtiment frugal au service d’une forte ambition environnementale

 Nous avons notamment privilégié la ventilation naturelle Au-delà de la localisation géographique, la particularité du site est de bénéficier à la fois des vents dominants et de la brise marine. Nous avons donc cherché à utiliser les turbulences aérodynamiques qui en découlent. Les bâtiments sont traversants et étagés par niveaux. Les façades sont discontinues et percées par de larges ouvertures. Nous avons ensuite articulé les bâtiments pour créer une zone de survitesse et bénéficier ainsi de l’«effet Venturi». Cette implantation est accompagnée par quatre puits dépressionnaires qui aliment l’auditorium et la salle de restauration. Ces dispositions réduisent ainsi fortement le recours à la climatisation tout en assurant un grand confort aux usagers.