Lycée des mauges à beaupréau (49) Epicuria Architectes Epicuria Architectes Gymnase jesse owens, champigny-sur-marne (94) Epicuria Architectes Epicuria Architectes Collège jean lolive à pantin Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Passerelle sur le canal de l'0urcq aux pavillons sous bois Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes Epicuria Architectes

Collège mont-miroir, maiche (25)

Réalisation2002 > 2007 - restructuration / extension Surface11 280 m² Coût9,5 M euros HT
Très performant Performant Basique
Éco Construction c1 Site c2 Produits c3 Chantier
Éco Gestion c4 Énergie c5 Eau c6 Déchets c7 Entretien
Confort c8 Thermique c9 Acoustique c10 Visuel c11 Olfactif
Santé c12 Espaces c13 Air c14 Eau

Fiche info

Profil Hqe
Collège mont-miroir, maiche (25)
Collège mont-miroir, maiche (25)
Collège mont-miroir, maiche (25)
Collège mont-miroir, maiche (25)
Collège mont-miroir, maiche (25)
Collège mont-miroir, maiche (25)
Collège mont-miroir, maiche (25)

Maîtrise d'ouvrageConseil Général du Doubs

ArchitectesEPICURIA Architectes

Bureaux d'étudesBetom / Atec

EntrepriseGroupe 1000 / CBC

Construit dans les années 60/70, ce collège est situé dans le Doubs, non loin de la frontière suisse.L'opération menée a permis de renforcer la présence sur le plateau de ce vaste complexe, visible depuis la commune, en contrebas.L'implantation successive d'édifices sur une parcelle allongée appelait une solution apportant plus d'homogénéité à l'ensemble.Dans une région où le bois est une ressource essentielle, c'est ce matériau qui constitue ici le vecteur d'unification.Les différents corps de bâtiments présentent ainsi des volumes dépouillés, robustes et des façades chaudement revêtues de bardages en bois, pour mieux affronter les rigueurs climatiques.L'accent a été mis sur l'isolation par l'extérieur et la protection des ouvertures au moyen de pare-soleil ou brisis bois, conçus à lames verticales pour répondre aux contraintes d'enneigement.